restaurant belgique

Le Larousse du chocolat

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
24 Mai 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2018-2019

Delta Bruxelles 2018-2019
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LE LAROUSSE DU CHOCOLAT
Le Larousse du chocolat
Le Larousse du chocolat


Vous abordez aujourd’hui le péché mignon de bien des auditeurs et auditrices de tous âges…

Oui, puisque je vais vous parler du Larousse du chocolat, une véritable bible du sujet, rédigé par Pierre Hermé, le célèbre et inventif pâtissier-chocolatier parisien, qui a été surnommé le « Picasso de la pâtisserie » par le magazine Vogue. Cet ouvrage, très joliment illustré, dit tout sur le chocolat et en propose 380 recettes. Nous y avons trouvé le contenu de cette chronique.


À quand remonte la consommation de chocolat ?

Les origines du chocolat font partie des énigmes de l’histoire. Le cacaoyer est un arbre d’Amérique centrale, que les Olmèques cultivaient déjà douze siècles avant notre ère.
Les Olmèques ont transmis cette culture à leurs héritiers, les Mayas, et, d’après le livre
de Popol Vuh, qui est en quelque sorte le livre de la Genèse des Mayas, la première boisson de cacao avait une origine divine plutôt sanguinaire…


Ah bon ? Expliquez-nous cela…

Selon la légende, un jeune homme, appelé Hun Hunahpu, avait été victime des seigneurs de l’enfer qui l’avaient décapité et avaient pendu sa tête à un arbre mort. Celui-ci donna ensuite miraculeusement des fruits : en forme de cabosses. Le cacaoyer était né. Or, le jeune homme avait une fiancée, une jeune vierge qui vint parler à la tête du héros ; celui-ci lui cracha un fruit dans la main et ainsi la féconda. C’est ainsi que la boisson réalisée à partir des fruits du cacaoyer devint un must des tractations préliminaires au mariage chez les Mayas.
Les marieurs et les parents des fiancés trinquaient en faisant « chokola’h ». C’est cette expression qui est à l’origine du mot « chocolat ».


Le chocolat est donc une boisson sacrée et conviviale…

En effet ! Mais le cacao intervenait dans d’autres rites sacrés. À la naissance, les petits Mayas étaient purifiés au cours d’une cérémonie proche du baptême catholique, à l’aide d’une branche trempée dans l’eau vierge d’une source, mêlée de fleurs et de cacao. Et on donnait du cacao aux défunts pour qu’il les assiste dans leur voyage vers l’au-delà…


Ce n’est pas étonnant, dès lors, que tant de gens considèrent que le chocolat est divinement bon ! Mais gare à la casse…

Oui et non. Car il circule beaucoup d’idées reçues négatives sur le chocolat. Ainsi, beaucoup de gens croient que le chocolat donne des caries. Il n’en est rien, bien au contraire, puisque le cacao renferme des substances anti-cariogènes. C’est le sucre qui provoque des caries… pas le chocolat. De même, le chocolat ne provoque pas de crises de foie. Tout au plus des indigestions, quand il est consommé en trop grande quantité sous forme de ganaches à la crème ou au beurre, délicieuses mais difficiles à digérer. Notons d’ailleurs que le chocolat n’est généralement pas contre-indiqué aux personnes hépatiques. En revanche, du fait qu’il contient de la thyramine et de l’acide oxalique, le cacao peut provoquer la migraine chez les personnes sensibles à ces produits.


Donc, moins un chocolat est sucré et plus il est pur, moins il présente d’inconvénients. Mais comment savoir s’il est plus ou moins pur et plus ou moins sucré ?

En lisant attentivement l’emballage. Par exemple, si celui-ci mentionne : « Pur beurre de cacao », c’est qu’il contient du beurre de cacao à l’exclusion de toute autre matière grasse végétale. Vous savez que les nouvelles normes européennes, adoptées suite aux pressions de lobbys malfaisants et applicables depuis août 2003, autorisent désormais la présence d’autres graisses végétales dans le chocolat, à hauteur de 5% maximum du produit fini. Le seul avantage de ces matières grasses végétales tient au fait qu’elles sont moins chères que le beurre de cacao. Par contre, elles rancissent et font monter fortement le taux de cholestérol de celui qui en consomme. Comme l’a fait remarquer Jean-Pierre Coffe, je cite : « Ce sont des saloperies à éviter comme la peste. » N’achetez que des chocolats au « pur beurre de cacao » !


Et pour ce qui concerne le sucre ?

Là aussi, il faut lire l’emballage. Par exemple, s’il mentionne « 60 % », c’est qu’il contient 60 % de cacao et de beurre de cacao, et par conséquent 40 % de sucre… Les meilleurs chocolats pour la santé sont donc ceux à 99 % (il faut au minimum 1 % de sucre pour mériter l’appellation « chocolat »). Ce qui ne signifient pas pour autant que ce sont les meilleurs au goût !


Tout sera donc une question de mesure…

Dans tous les sens du terme !



Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: HAPPY'SRestaurants à Wavre

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Plantons le décor : une superbe mezzanine au-dessus d’un bar magnifique et sous un plafond de poutres en bois somptueuses. Une terrasse de grand agrément et une salle de banquet ou de séminaire (fort bien équipée) pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes. Dans les assiettes, de la cuisine de brasserie haut de gamme que l’on peut compléter, du mardi au samedi soir, de sushis, de sashimis et de futomakis concoctés par un authentique chef nippon. Dans les verres, des vins de l’Hexagone et du reste de la planète, ainsi que de très bonnes bouteilles soigneusement conservées depuis de lustres derrière les fagots. Excellent rapport qualité-prix et service d’une belle perfection. Une maison hautement recommandable.

POUR EN FAIRE TOUT UN PLAT… Grâce à Un plat, c’est tout !, un ouvrage collectif paru aux Éditions Larousse à Paris et rassemblant plus de 100 recettes tout-en-un, vous régalerez famille et amis à coups de plats uniques et complets à s’en lécher les doigts : darnes de cabillaud rôties, marmite de thon aux pommes d...

Lire l'article complet

BIENVENUE CHEZ LES CH’TIS ! « Les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors », chantait jadis Enrico Macias. Cette constatation n’a pas pris une ride, et la chaleur de l’accueil prodigué par les habitants des départements français n°59 et 62 est demeurée intacte.

Si vous voulez en fair...

Lire l'article complet

BRèVES RENCONTRES… Paru aux Éditions Dricot à Liège, Confidences au Touquet, le nouveau roman d’Anouchka Sikorsky, contrairement aux trois précédents (Crime à Louvain-la-Neuve, Meurtre à Rixensart et Disparition à Liège), n’est pas un polar…

Il s’agit cette fois d’un texte en « vous »...

Lire l'article complet

TILAPIA à LA SAUCE THAïE Plats complets & pas compliqués par Jane Hornby, Paris, Éditions Larousse, collection « Cuisine & Cie », octobre 2010, 216 pp. en quadrichromie au format 14,5 x 17 cm sous couverture brochée en couleurs, 4,95 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce recueil tr...

Lire l'article complet

LA CUISINE DES VOYAGES La cuisine des voyages, Sao Paulo, Shangai, Marrakech, Naples, Lyon par Nicolas Le Bec, Grenoble, Glénat, 2007, 256 pp., 39 €

Ce livre repose sur les voyages de Nicolas Le Bec sur plusieurs continents : Asie (Shanghai), Amérique du Sud (Sao Paulo), Europe (Naples, Lyon) et...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals