restaurant belgique

Province de Luxembourg

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
24 Février 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
PROVINCE DE LUXEMBOURG
La collection « Histoire et patrimoine des communes de Belgique », coéditée par les Éditions Dexia et Racine à Bruxelles, constitue une magnifique carte d'identité des provinces belges et le volume consacré à la Province de Luxembourg répertorie et décrit le patrimoine culturel et naturel de toutes les communes du poumon vert de la Wallonie.

La rédaction, dirigée et supervisée par Emmanuel Brutsaert, en a été confiée à une belle brochette d’auteurs locaux, différents pour chaque commune, tandis que l’iconographie a été spécialement créée pour cette publication par le photographe Johan De Meester.

Par ailleurs, un index détaillé reprend en fin d’ouvrage, à côté des noms des communes et localités, ceux des innombrables curiosités et de tous les monuments et sites classés de la province, connus ou pas, qu’il s’agisse des abbayes d’Orval ou de Clairefontaine, des nombreux vestiges de la Bataille d’Ardenne, comme le Mardasson à Bastogne ou le tank Sherman à Tavigny, de la basilique, de la roseraie et du Centre Pierre-Joseph Redouté à Saint-Hubert, du Fourneau Saint-Michel, du château de La Roche, du passage de l’Ourthe à Houffalize, de l’ancien cimetière de Mellier, du musée des imprimés en Luxembourg à Redu, de l’ancien moulin de Jamoigne, du pont de fer à Gembes, de l’anticlinal de Durbuy, de l’arboretum sauvage d’Ellinchamps, du béguinage de Marche, du cimetière anglais de Hotton, des arbres classés et du monument druidique de Grandménil, de l’archéoscope à Bouillon, de l’autel baroque de Messancy, du barrage de Nisramont, du belvédère de Nadrin, des bornes frontières à Athus, du calvaire polychrome et biface à Guerlange, de la réserve naturelle à Bomal, de la chaire sculptée de Chassepierre, du musée du sabot à Porcheresse, de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette à Remagne, des abreuvoirs de Recogne, du château des comtes de Salm à Vielsalm, du chêne remarquable à Hives, de la croix de justice à Halanzy, de l’église romane d’Amberloup, de la ferme du XVIIIe siècle à Cielle, des forges de Villers-devant-Orval, de la maison de Pégase à Bure, du totem canadien et du musée gaumais à Virton, de l’oppidum gaulois de Cugnon…

Une infinité de bonnes raisons pour s’y rendre en toutes saisons !

Bernard DELCORD
Province de Luxembourg, ouvrage collectif sous la direction d’Emmanuel Brutsaert, photographies de Johan De Meester, Bruxelles, coédition Dexia/Racine, collection « Histoire et patrimoine des communes de Belgique », novembre 2009, 400 pp. en quadrichromie au format 21 x 29 cm sous couverture cartonnée et jaquette en quadrichromie, 34,95 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce livre splendide les quelques lignes suivantes, rédigées par Véronique Hurt :

Les Celtes en Ardenne

Si l'Ardenne est plutôt pauvre en vestiges ou sites remontant à la Préhistoire, elle est particulièrement riche en sites archéologiques attribuables à des populations celtiques (à partir du 5e siècle avant J.-C). Il s'agit principalement de fortifications et surtout de nécropoles à tombelles (tertres de terre recouvrant une ou plusieurs sépultures) qui, laissant un relief dans le paysage, sont plus aisées à détecter que d'autres types de sites comme les habitats.

Installées sur des plateaux, les tombelles abritent essentiellement des sépultures à inhumation, bien que la pratique de l’incinération ait aussi été pratiquée. L’acidité du sol a dissous les matières organiques et donc les squelettes des défunts, mais ceux-ci étaient accompagnés d'effets personnels qui permettent de distinguer le sexe de leur propriétaire et leur rang social : des bijoux pour les femmes, des armes pour les hommes, auxquels s'ajoutent des accessoires vestimentaires et de toilette, des ustensiles tels que des couteaux, ou encore des récipients qui, sans doute, contenaient des denrées alimentaires. Une série de tombes, tant masculines que féminines, se démarquent nettement par leurs formes, leurs grandes dimensions et leur contenu : un char à deux roues. Ces tombes à char devaient appartenir à des personnages importants et témoignent d'une société hiérarchisée. En plus du char et du mobilier déjà signalé, elles recèlent aussi des pièces de harnachement des deux chevaux de l'attelage.

L’habitat rural a laissé peu de traces, mais les fortifications, établies sur des hauteurs choisies pour leurs potentialités défensives, se reconnaissent encore par des monticules élevés, vestiges de puissants remparts construits en terre, pierre et bois, et des fossés qui assuraient la protection du site. Si elles ont dû servir à l'occasion de refuges, ces fortifications ont dû jouer aussi d'autres rôles, comme celui de manifester le prestige d'une communauté, et revêtu une fonction sociale et politique, comme lieux de rassemblement, de marché ou de culte, par exemple.

L’ensemble des découvertes nous laisse aussi entrevoir l'essentiel de la vie quotidienne des Celtes ardennais et de leurs activités : travaux des champs et élevage du bétail. Les premiers fournissaient les denrées alimentaires, et le cheptel, outre la viande, de nombreux produits dérivés comme le cuir, l'os et la laine de mouton. Les activités artisanales, qu'elles fussent domestiques ou confiées à des spécialistes, ne devaient pas manquer : tannage, filage et tissage, métallurgie du fer et du bronze, voire de l'or, poterie, charronnerie, etc. Sans oublier les activités de commerce et d'échange, comme l'attestent certaines pièces ou matières importées telles que le verre ou l'ambre.

En somme, les vestiges que les Celtes nous ont laissés nous révèlent une société complexe au savoir-faire étonnant. De cette civilisation qui a dominé l'Europe pendant plusieurs siècles, il nous reste à découvrir le fascinant héritage matériel et intellectuel. C’est ce que propose le Musée des Celtes à Libramont !
Re-découvrez: ALBERT 1ERRestaurants à Malmedy

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Situé au centre de la ville, ce restaurant vous accueille dans une salle gaie et lumineuse, décorée de tons chauds. Une terrasse est à votre disposition lorsque le temps le permet. Le chef vous propose une cuisine gastronomique de grande qualité oscillant entre la cuisine italienne et la cuisine française. Par ailleurs, il n’hésite pas à mettre en valeur des produits locaux, tels que le fromage de Herve. La carte évolue avec les saisons. Les plats sont raffinés, remplis de saveurs diverses, colorés et présentés avec délicatesse. Quant à la carte des vins, elle vous fait voyager à travers diverses régions d’Italie. Si vous souhaitez prolonger votre séjour, six belles chambres doubles, modernes et confortables, sont à votre disposition. Chacune est équipée de douche, WC, télévision, climatisation et mini bar. Belle adresse et coup de cœur Delta !

LES TABLES DE BRUXELLES La 36e édition (celle de 2013-2014) du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles vient de paraître, en même temps qu'une nouveauté, la Delta Box, un coffret cadeau permettant d'offrir, parmi une sélection de 38 (1) restaurants ga...

Lire l'article complet

AGNEAU AUX LéGUMES DE PRINTEMPS Couleur santé par Françoise de Keuleneer, Joël Pincemail, photographies de Jean-Pierre Gabriel, Bruxelles, Éditions Françoise Blouard (diffusées par les Éditions Soliflor), décembre 2013, 240 pp. en quadrichromie au format 20 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 29 ...

Lire l'article complet

LES VêTEMENTS NE VONT PAS CHANGER LE MONDE... ... les femmes qui les portent, si. » (Anne Klein)

Abordant un thème classique dans un langage très branché, Trop fauchée pour m’habiller bon marché paru chez Soliflor à Bruxelles sous la plume de Marie Guérin, jeune collaboratrice spécialisée dans la mode du magazine E...

Lire l'article complet

DE LA CUISINE AUX FLEURS DE TERROIR ! Entre les plats régionaux où ils occupent la place principale et les savoureux mariages avec une multitude de produits salés ou sucrés, les fromages se prêtent à toutes les fantaisies. On trouvera dans le sympathique ouvrage intitulé Cuisiner les fromages de nos régions, rédigé par Pén...

Lire l'article complet

QU'EST-CE QUE LA SANTé ? ...C'est du chocolat ! »
(Anthelme Brillat-Savarin)

Historien de la littérature italienne, essayiste, professeur à l'université de Bologne, Piero Camporesi (1926-1997) a publié une série d'essais majeurs sur l'imaginaire de l'époque moderne : La Chair impassible ; L'Off...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals