restaurant belgique

Refaisons un rêve…

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
17 Janvier 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
REFAISONS UN RÊVE…
Les rapports entre les USA et l’Europe ne furent jamais simples, jamais stables, jamais équilibrés mais toujours passionnés. Et voilà qu’ils deviennent ces jours-ci passionnants, en raison de l’exposition intitulée L'Amérique, c'est aussi notre histoire ! qui tient ses assises à Bruxelles sur le site magnifiquement rénové de Tours & Taxis.

Organisée par le Musée de l’Europe sous l’œil vigilant de son ancien (le brillant essayiste Élie Barnavi) et de son actuel directeur scientifique (le fameux professeur et philosophe Krzysztof Pomian) assistés d’une belle brochette d’historiens et de « metteurs en scène », cette manifestation, qui met en exergue, à travers d’extraordinaires reconstitutions de décors, la civilisation commune entre les deux rives de l’Atlantique nord, est construite autour de quatre mouvements de balancier.

En voici le détail, tel que présenté par nos deux savants :

Prologue : “America! America!”
Ce montage cinématographique introduit le visiteur dans le monde magique d'une Amérique passée au prisme de l'imaginaire européen. Car pour des générations d'Européens, l'Amérique, c'est le cinéma. Le cinéma a construit l'imaginaire américain des Européens. Westerns et comédies musicales, films de guerre et d'action, thrillers et road movies ont façonné sans relâche l'image qu'ils se sont fait, génération après génération, d'une Amérique indéfiniment rêvée.
L'Amérique européenne (1620-1783)
Lorsqu'ils entreprennent de coloniser l'Amérique du Nord, les Européens n'y voient qu'un chapitre de plus d'une aventure impériale entamée dès le milieu du XVe siècle.
Les choses vont tourner autrement. Les colons venus d'Europe prennent racine en terre américaine et se découvrent peu à peu américains. Animés d'idéaux politiques nés dans leur patrie d'origine, enrichis par le commerce avec l'Europe et profitant des rivalités entre puissances coloniales, ils s'émancipent de leur tutelle et fondent un nouvel État. Les libéraux européens emportent ainsi outre-Atlantique leur première victoire politique. Le laboratoire américain ne tardera pas à faire des émules.
Le visiteur découvre ici l'épopée des « Pères Pèlerins » et l'affrontement entre les puissances européennes pour la maîtrise du continent, mais aussi la vie quotidienne des Indiens d'Amérique et celle des esclaves que les marchands européens commencent à importer d'Afrique.
Cette partie débouche sur la révolution américaine qui, armée des idées et des idéaux des Lumières, chasse les Britanniques avec l'aide d'Européens et fonde une nouvelle république : les États-Unis d'Amérique.

L'Amérique américaine (1783-1917)
La statue de la Liberté, don du peuple français au peuple américain (1886) symbolise bien le long XIXe siècle, de la fin de la guerre d'Indépendance à la Première Guerre mondiale.
Une nation aux dimensions du continent s'affirme, puis sombre dans une effroyable guerre civile –la Guerre de Sécession–, avant d'en sortir plus forte grâce au génie de ses institutions, à l'activité de ses citoyens, à l'inépuisable richesse d'un pays immense... et au flux d'immigrés venus d'Europe.
Une Europe fascinée, où bien peu comprennent que l'Amérique lui montre son propre avenir. Mais une Europe qui fascine tout autant l'Amérique, qui y cherche ce qui lui manque : une histoire et du raffinement.
C'est l'histoire d'une Amérique qui se veut maîtresse sur son territoire, tout en se construisant grâce à l'immigration européenne. Le visiteur est invité à découvrir le melting-pot américain en devenir en s'engageant sur la passerelle d'un navire de la Red Star Line, puis à vivre l'aventure de la conquête de l'Ouest.

L'Europe américaine (1917-1989)


« La Fayette, nous voilà ! » : le mot célèbre, prononcé le 4 juillet 1917 par un officier du Corps expéditionnaire américain sur la tombe du héros français de l'indépendance des États-Unis, illustre une période marquée par le retour des Américains en Europe.
De la Première Guerre mondiale à la Seconde, de celle-ci à la guerre froide, et jusqu'à l'effondrement de l'Union soviétique, les États-Unis s'imposent comme l'une des deux puissances majeures de la planète et la gardienne de la prospérité et de la liberté du Vieux Continent.
C'est un parcours richement illustré que découvre le visiteur. La tragédie des cimetières militaires se mêle à la découverte émerveillée de l'American Way of Life débarquée dans les fourgons des libérateurs.

L'Europe et l’Amérique (1989-2010)
Depuis l'effondrement de l'Union soviétique, les États-Unis apparaissent comme l'unique « hyperpuissance ». L'Europe, elle, a plutôt bien réussi l'intégration des peuples restés longtemps sous domination communiste, s'est dotée d'une monnaie unique et progresse tant bien que mal sur la voie de son unification. Un ordre mondial est mort, un autre se cherche à tâtons, à travers crises et conflits, où les deux partenaires atlantiques peinent à définir leur relation.
Deux temps scandent ce bref moment historique. Le premier, qui est celui d'une certaine incompréhension entre les deux rives de l'Atlantique, coïncide avec la seconde guerre du Golfe ; le second, marqué par l'apaisement, se déroule sous nos yeux. Et l'exposition s'achève sur un film empreint d'optimisme, qui reprend les grands moments de cette histoire partagée, avant de poser la question du nouvel « atlantisme » à construire au bénéfice des deux partenaires, comme du monde entier.



Soulignons aussi qu’une série d’œuvres de jeunes artistes ou d'artistes confirmés jalonnent le parcours de l'exposition (Gary Hill, Thomas Israël, Bosse Sudenburg, Jems Robert Koko Bi, Michel Marc Bouchard, Sven ’t Jolle, Dominic McGill, Richard Kenigsman, Santos Hevia et Isabelle de Borchgrave).

Une manifestation qui donne l’occasion, le temps d’une visite, de refaire le rêve américain de nos ancêtres…

Bernard DELCORD
Site de Tour & Taxis, 86 C avenue du Port – 1000 Bruxelles
Expo du 15 octobre 2010 au 9 mai 2011
Du lundi au vendredi : 9h00 à 17h00, mercredi jusque 21h00
Samedi, dimanche et jours fériés : 10h00 à 19h00
Vacances scolaires : 10h00 à 19h00
Plein tarif : 10 €
Tarifs réduits (seniors, chômeurs, étudiants, personnes avec un handicap) : 8 €
Groupes adultes (à partir de 15 personnes) : 8 €
Enfants (6-18 ans) : 8 €
Enseignants sur présentation d’un justificatif professionnel : 6 €
Groupes scolaires : 6 €
Groupes de jeunes entre 6 et 18 ans (à partir de 15 personnes) : 6 €
Enfants en dessous de 6 ans : gratuit
Article 27 accepté

Réservation obligatoire pour les écoles et les groupes (visite libres et guidées) Par téléphone au +32 2 549 60 49 du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et 13h30 à 17h00 ou par e-mail à info@expo-europe-usa.be
Re-découvrez: CRYSTAL LOUNGERestaurants à Bruxelles

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Le restaurant de l’Hôtel Sofitel Le Louise vaut certainement le détour, tant pour son décor somptueux que pour le contenu des assiettes. Installez-vous au bar, en albâtre translucide, long de 12 mètres (vous y verrez 32 carafes de cristal du Val -Saint-Lambert d’où le nom de l’enseigne) et commandez un cocktail, que l’on vous préparera sur mesure. Profitez de ce moment pour jeter un coup d’oeil à la carte originale (présentée sous forme de magazine). Installez-vous ensuite dans un des majestueux fauteuils banquette. Le chef Adwin Fontein réalise une belle et goûteuse cuisine contemporaine. Un coup de cœur particulier pour le Lunch Break (2 serv) servi en 45 minutes montre en main.

CHEZ LUI AUSSI, TOUT EST BON ! Proposant « 100 recettes pour le déguster du museau jusqu'à la queue », 100% pur bœuf du chef britannique Christopher Trotter et de sa compatriote Maggie Ramsay, un remarquable ouvrage abondamment illustré paru chez Hachette cuisine à Paris, fourmille aussi d'explications historiques e...

Lire l'article complet

JUS D’ORANGE ET DE CAROTTES éPICé La cuisine antiraplapla (Automne, hiver) par Amy Webster, illustrations de Nicolas Viot, Bruxelles, Éditions Soliflor, novembre 2015, 155 pp. en quadrichromie au format 15 x 15,5 cm sous couverture brochée en couleurs et à spirale, 15 €

Voici une revigorante recette de boi...

Lire l'article complet

QUEL BOULOT ! Rédigées par 138 spécialistes reconnus, français et étrangers (parmi lesquels Mateo Alaluf et Pierre Desmarez de l'ULB ainsi que Matthieu de Nanteuil de l'UCL), placés sous la direction de quatre universitaires éminents, Antoine Bevort, Annette Jobert, Michel Lallement & Arnaud Mias, les 8...

Lire l'article complet

PALMARES DES RESTAURANTS PAR SPECIALITES Palmares des restaurants par specialites (Bruxelles et peripherie)

Cuisine italienne Capraia Uccle

Cuisine brésilienne Cravo ...

Lire l'article complet

TELS PèRES, TEL FILS… Né en 1954, le grand chef français Marc Haeberlin représente aujourd'hui la 4e génération de sa famille à la tête de l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern (en Alsace, à quinze kilomètres au nord de Colmar), fondée en 1882 par ses arrières grands-parents qui y proposaient fritures et ...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals