restaurant belgique

Vive le Québec libre et les pdt frites !

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
25 Avril 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
VIVE LE QUÉBEC LIBRE ET LES PDT FRITES !
« Vive le Québec libre et les pommes de terre frites ! » (1)

En avril 1965, à l’occasion du 7e salon du livre de Montréal, Hergé fit un voyage à Québec pour y promouvoir les albums de Tintin. Le succès fut considérable et l’engouement véritable, mais aussi la surprise immense pour le dessinateur belge, ainsi qu’en témoigne Tristan Demers dans Tintin et le Québec, un bel album présentant le carnet de voyage d’Hergé resitué dans son contexte historique, politique et social.

À cette époque-là, la « Belle Province » était secouée par la « Révolution tranquille » des Canadiens francophones, un mouvement politique aux accents nationalistes qui eut des implications jusqu’en Europe, amenant Charles de Gaulle (2) à s’exclamer « Vive le Québec libre ! » le 24 juillet 1967, à la fin d’un discours prononcé à Montréal.

L’ouvrage est aussi l’occasion d’un voyage au cœur des trésors québécois d’alors, du chantier de la Manicouagan 2 au Jardin des merveilles du parc Lafontaine, en passant par l’Expo 67 et les premiers salons du livre de Montréal.

Un album dépaysant !

Bernard DELCORD
Tintin et le Québec, Hergé au cœur de la Révolution tranquille par Tristan Demers, Montréal, Éditions Hurtubise & Fondation Hergé, octobre 2010, 184 pp. en quadrichromie au format 22 x 28 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 27 €. En vente au Musée Hergé à Louvain-la-Neuve et à la Librairie du Québec, 30, rue Gay-Lussac à 75000 Paris (http://www.librairieduquebec.fr/catalogue/25273.html).

Pour vous, nous avons recopié l’incipit de cet ouvrage quelque peu surprenant :

Introduction

Dès l'arrivée des premiers albums d'Hergé au Québec, les jeunes se sont reconnus dans les aventures du reporter. Tintin, c'était le héros qui n'avait peur de rien, si différent pourtant de ses confrères américains, puissants et musclés. Il dégageait aussi ce je ne sais quoi d'européen qui nous ressemblait. La littérature pour la jeunesse de langue française prenait sa place et proposait l'aventure avec un grand A, se distinguant des sempiternelles traductions auxquelles les Anglo-Saxons nous avaient habitués. Combien de jeunes garçons ne déballèrent-ils pas une bande dessinée d'Hergé sous le sapin de Noël ? À quel point le professeur Tournesol ou le capitaine Haddock ne façonnèrent-ils pas l'imaginaire des enfants de la Révolution tranquille ?

L’effervescence sociale et culturelle du Québec des années 1960 fut ponctuée d'événements où Tintin tenait la vedette – souvent malgré lui. Et comme la « Belle Province » ne représentait qu'une infime fraction des ventes de bandes dessinées francophones, nul ne pouvait imaginer, de l'autre côté de l'Atlantique, la place immense qu'occupait le héros d'Hergé dans le cœur des enfants d'ici.

Voici la raison qui explique, en partie, l'utilisation plus ou moins autorisée de l'image de Tintin au Québec à des fins commerciales, en ces années où une poignée de main suffisait à conclure une entente de commandite ou de reproduction.

Certains verront dans ces arrangements la candeur caractéristique d'une époque où tout restait à faire ; d'autres encore constateront l'indifférence ou le mépris que vouaient les intervenants du milieu de la lecture à l'égard de la bande dessinée, ces « petits comics » qui n'étaient pas de la « vraie lecture ». Quoi qu'il en soit, Tintin fit bouger les choses. Et bien sûr, Hergé ne se doutait de rien – jusqu'à son voyage au Québec, en avril 1965.
Ce livre, abondamment illustré, se veut un journal de bord qui permet de suivre le parcours québécois de Tintin et de son créateur, ainsi qu'un voyage nostalgique au cœur d'une Belle Province en mouvement, autant sur le plan culturel que politique. Il est d'ailleurs amusant de constater que deux des plus célèbres phrases du général de Gaulle concernent des thèmes abordés dans cet ouvrage : l'indépendance du Québec et la « rivalité » amicale de Tintin, son seul rival au niveau international !

Ce récit est aussi une grande aventure québécoise, peuplée de personnages aussi courageux et téméraires que ceux d'Hergé. Une aventure dans laquelle Tintin, fidèle à lui-même, se serait lancé la tête la première !



(1) Dans L’oreille cassée, Tintin s’exclame : « Vive le général Alcazar et les pommes de terre frites ! ».
(2) Qui confia le 11 décembre 1969 à André Malraux la fameuse sentence : « Mon seul rival international, c'est Tintin ».
Re-découvrez: CHEZ MICH'Restaurants à Grez-Doiceau

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

C'est une toute nouvelle adresse ouverte depuis début 2015 par un chef expérimenté: il fut notamment à La Guérande à Woluwé-Saint-Pierre et à La Marmite du Colombier à Grez-Doiceau. Il vous sert ici des plats pleins de finesse, de précision dans la cuisson, de ravissement dans la présentation. Et au final on est à chaque fois comblé de plaisir. L'ambiance de la salle est intime mais l'espace entre les tables permet l'intimité. Festoyer entre amis jusqu'à douze personnes ? Réservez dès lors la petite salle à l'étage. Autres atouts: un rapport qualité prix enviable, une accessibilité de choix et un parking sans souci. Pas à hésiter !

FEMME TENTéE ET FEMME VAINCUE... ...c'est tout un. »
(Marivaux)


Dans Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 : spécial ah, les filles ! (Paris, Éditions Hugo Desinge), Annie Pastor se penche cette fois sur l’image de la femme, ses combats, ses avancées et ses échecs à travers le pr...

Lire l'article complet

LA CANTATRICE DU PEUPLE… Oum Kalthoum ou Oum Kalsoum, de son nom complet Oum Kalthoum Ibrahim al-Sayyid al-Beltagui, est une chanteuse, musicienne et actrice égyptienne, née à Tmaïe El Zahayira (Égypte) le 30 décembre 1898 et morte le 3 février 1975 au Caire.

Surnommée l' « étoile de l'Orient », elle est encore...

Lire l'article complet

C’EST QUI ? Le chef Benoist Gérard (qui a fait ses classes à l’école hôtelière de Saint-Nazaire et au Hilton de Londres) et son épouse, la célèbre actrice française de télévision Mimie Mathy, ont repris en mai 2005 « La Grange Batelière », du nom de la rivière au cours aujourd'hui souterrain qui passe non loin ...

Lire l'article complet


Vous nous emmenez aujourd’hui dans la région binchoise…

À la découverte du Bercha, dont le nom provient du wallon bercha qui désigne "la berce" à laquelle les mineurs attachaient les plumes lors des compétitions de tir à l’arc à l’horizontale.

Il est sis au 763 de...

Lire l'article complet

UNE ODEUR DE FêTE ! Véritable « Trésor de la gastronomie » (c’est le sous-titre du livre), les Truffes (c’en est le titre) telles qu’elles sont présentées par les Flamands Annemie Dedulle et Toni De Coninck dans un fort beau livre paru aux Éditions Racine à Bruxelles sentent le connaisseur à plein nez :...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals