Didden, le spécialiste belge des sauces et des confits s’agrandit !

La société belge Didden – spécialiste des sauces froides, chaudes et des confits – s’agrandit
et accueille désormais toute la logistique – matières premières et produits finis –
dans un nouveau bâtiment de 5.300 m2. Ce nouvel espace jouxte l’espace de production.

DIDDEN en chiffres 

Didden exporte 11% de sa production

Ses principaux clients étrangers sont essentiellement l’Europe avec la France, la Hollande, le Luxembourg, l’Allemagne, l’Espagne, la Lituanie, la Lettonie, la Suède, la Tchécoslovaquie.

La part de production entre les produits propres Didden et ceux destinés aux grandes enseignes comme Colruyt, Delhaize et Carrefour, est de 50/50.

La bolognaise est le produit le plus acheté par les enseignes Colruyt, Delhaize et Carrefour. Chacune des recettes est différente.

De nouveaux produits bio de la marque Didden sont en cours de validation et seront mis sur le marché en 2019.

L’assortiment des produits Didden se compose actuellement de 15 sortes de confits, 5 dressings et 9 sauces.

50.000 bocaux sortent quotidiennement de l’atelier de fabrication.

La sauce Piccallili est la sauce Didden la plus vendue aux consommateurs belges.

Et du côté des confits, c’est le confit ardennais le plus vendu!

Quelles sont les nouveautés sur lesquelles Didden travaille? Surprise! Mais ce seront des produits réservés à un canal de distribution différent  (e-commerce et créneaux haut de gamme)

Didden, 100% belge
et artisanal,
l’histoire de 4 générations !

Tout commence dans les années 1925 lorsque Jean-François Didden – sergent mécanicien attaché au service des pompiers – élabore une moutarde douce – à base de graines aplaties et broyées avec leur écorce – pour sublimer les saveurs des mets.

Le succès est immédiat et ses clients sont conquis par le caractère naturel de ce produit qui se démarque de tous les autres par sa composition: des ingrédients de première qualité, 100% naturels, sans conservateurs, ni additifs, ni colorants… Dans le même temps, il fonde sa propre société et s’entoure de ses deux fils, François et Théodore. Très vite, le trio lance un vinaigre comme seconde référence d’une liste des condiments qui s’élargit rapidement suite à la reprise des Usines Didden par les fils du fondateur. Cornichons en provenance du Pajottenland, oignons importés de Zélande, piccalillis qui permettent à Didden de franchir le pas d’une production de plus en plus diversifiée. Suivent les années sombres de la guerre 40-45 au cours desquelles Jean-François et François disparaissent.  Mais Théodore, le second fils, poursuit les activités de la fabrique malgré la pénurie de certains ingrédients – faute de graines de moutarde, la « moutarde » est alors élaborée à base de graines de radis ou de carottes.

En 1949, Pierre Didden, fils de François Didden, reprend le flambeau à l’âge de 19 ans. D’emblée, il introduit dans la production de nouvelles saveurs et préserve l’intégrité d’une entreprise familiale de plus en plus sollicitée par les grands groupes alimentaires de l’époque. Rejoint par son cousin Emile Pany, gendre de Théodore, il ouvre la distribution aux détaillants : boucheries, poissonneries, épiceries fines. Pour ce secteur, ils développent une gamme de produits « Grand-Mère » de tradition purement artisanale – dont, entre autre, la mayonnaise « Grand-Mère » réalisée à base de 11% de jaunes d’oeufs et de 80% d’huile et qui est toujours actuellement mélangée au batteur.

Didden offre le plaisir  à table en apportant une touche originale à des mets souvent classiques et banals – depuis les tapas jusqu’au dessert en passant par les fromages.
Pour faire le plein d’idées-recettes sur le site www.diddenfood.com
Didden
617-619 chaussée de Gand
1080 Bruxelles

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin