Il y a 40 ans, la liberté vint du ciel…

 

Historien belge contemporanéiste passionné d’histoire militaire et de relations internationales, Pierre Brassart commence ses recherches sur Kolwezi à l’occasion de son mémoire de fin d’études. Après avoir publié plusieurs livres de vulgarisation historique, il se replonge aujourd’hui dans cette bataille qui a fortement marqué les esprits.

 

Publié chez Mardaga à Bruxelles, son ouvrage intitulé Kolwezi 1978 – Au cœur des opérations française et belge au Zaïre revient sur l’opération franco-belge menée à partir du 20 mai 1978 dans le principal centre minier du Shaba (actuel Katanga) afin de contrer l’avancée des rebelles indépendantistes katangais.

 

Le 13 mai de cette année-là, la ville, où vivent plusieurs milliers d’Européens parmi près de 100 000 Zaïrois, est attaquée et prise par les rebelles katangais opposés au gouvernement du président zaïrois Mobutu, marquant le début de la deuxième guerre du Shaba.

 

La population d’expatriés, enfermée dans la ville, devient la victime de pillages et de passages à tabac. Plusieurs dizaines de personnes perdent la vie (plus de 700 Africains et 170 à 280 Européens, selon les estimations), ce qui pousse la Belgique et la France à intervenir pour sauver leurs compatriotes.

 

Les parachutistes français et belges sauveront plusieurs milliers d’Occidentaux, ainsi que de nombreux Zaïrois, et permettront de stabiliser la région.

 

Il s’agit du premier livre sur le sujet à bénéficier d’un véritable traitement historique dans l’approche utilisée. L’auteur s’appuie sur des sources jusqu’ici inédites et le témoignage de deux bérets rouges belges pour retracer le contexte et les événements de cette bataille restée dans les mémoires comme une belle réussite du 2régiment étranger de parachutistes (2REP) de la Légion étrangère, certes, mais aussi, et c’est incontestable, des para-commandos et de la Force aérienne belges de l’opération “Red Bean” [1].

 

L’ouvrage ne pouvait laisser de côté l’aspect militaire de l’opération, mais ne pouvait non plus s’en contenter. L’intervention franco-belge se trouve en effet au cœur d’intérêts et d’enjeux internationaux, qui sont ici mis en lumière pour mieux comprendre cet épisode de l’histoire post-coloniale.

 

Si Pierre Brassart prend le recul nécessaire à l’analyse des faits, il nous emmène surtout sur le terrain, parmi les parachutistes français et belges missionnés pour sauver les Européens vivant dans la ville minière et pris en otage par les rebelles.

 

Rappelons enfin que cet épisode fit l’objet en 1980 d’un film français à succès – mais réducteur quant aux faits – de Raoul Coutard, La légion saute sur Kolwezi, avec Bruno Cremer, Jacques Perrin, Laurent Malet, Pierre Vaneck et Mimsy Farmer, dont le scénario est basé sur le livre éponyme de Pierre Sergent, paru en 1979.

 

Bernard DELCORD

 

Kolwezi 1978 – Au cœur des opérations française et belge au Zaïre par Pierre Brassart, Bruxelles, Éditions Mardaga, mai 2018, 192 pp. en noir et blanc au format 22 x 15 cm sous couverture brochée en couleurs, 22,90 €

 

Table des matières

 

Introduction

 

Remise en contexte

 

Troubles au Congo

La sécession katangaise

Mobutu au pouvoir

Naissance du Zaïre

Authenticité et zaïrianisation

Relations économiques entre le Congo/Zaïre et la Belgique

L’extension de l’influence française en Afrique après la décolonisation

Coopération militaire

Voisin gênant et ennemi de toujours

Révolution et guerre civile en Angola

Le tout puissant FLNC

La première guerre du Shaba

Un moment de la guerre froide

Le conflit du Sahara occidental

La guerre de l’Ogaden

 

Les acteurs de la bataille de Kolwezi

 

Le régiment Para-Commando (Belgique)

De la Seconde Guerre mondiale à la création du régiment

Le régiment et le Congo

La guerre froide

Les opérations « Dragon » – 1964

Évolution et professionnalisation

15 Wing (Belgique)

2régiment étranger de parachutistes (France)

Historique

Composition

 

La deuxième guerre du Shaba

 

Prémices

13 mai : déclenchement

14 mai : évaluation

15 mai : inquiétudes

16 mai : réaction

17 mai : planification

18 mai : déploiement

19 mai : à destination

20 mai : intervention

21 mai : évacuation

22 mai : rapatriement

 

L’après-Kolwezi

 

Nouvelle mission pour les para-commandos

Une force interafricaine ?

Relève africaine

Évolution des relations entre le Zaïre et l’Angola

Le ministre des Affaires étrangères belge sous le feu de la critique

Que devient le FLNC ?

 

Analyses et conséquences

 

Réponse politique

Le système politique belge : un frein à la prise de décision ?

Divergence politique franco-belge

La loi belge du 1er août 1979

Réponse militaire : Red Bean face à Bonite/Léopard

Les Belges trop lents à réagir ?

Retours d’expérience

Stanleyville

Kolwezi

Conséquences économiques

Crise zaïroise sur fond de guerre froide

 

Conclusion

 

Bibliographie

Sources inédites

Sources éditées

[1] Nom donné à la mission belge d’évacuation des ressortissants européens de Kolwezi. L’intervention de la Légion étrangère française avait de son côté été baptisée « Opération Bonite ».

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin