« Les révolutions existent pour massacrer les révolutionnaires. » (Maxime Gorki)

Ryszard Edgar Pipes, dit Richard Pipes, né le 11 juillet 1923 à Cieszyn en Pologne et mort le 17 mai 2018 à Cambridge au Massachusetts, est un historien polonais naturalisé américain, spécialiste de la Russie et de l’URSS. Il a enseigné à Harvard de 1958 à 1996 et fut conseiller de Ronald Reagan pour l’Europe de l’Est.

 

Il est l’auteur d’un essai monumental paru en 1990 et à ce jour inégalé, dont la traduction française fut publiée chez Perrin en 1993 sous le titre Les révolutions russes 1905-1917 et que cette maison ressort cette année dans une nouvelle édition présentée comme suit :

 

« Histoire totale d’une révolution globale — de sa genèse à son triomphe (1905-1920) —, le maître-ouvrage de Richard Pipes reste la somme magistrale pour connaître et comprendre la plus importante révolution de l’histoire contemporaine ; la seule depuis la Révolution française à atteindre une portée universelle. Fort de son exceptionnelle connaissance de la société russe, des mouvements de pensée, des partis, ainsi que de tous les acteurs auxquels il consacre des portraits aussi substantiels que talentueux, l’historien nous invite à un voyage de quinze ans au cœur d’un empire chancelant, secoué par la révolution de 1905 avant d’être emporté dans la tourmente de la Première Guerre mondiale.

 

Pipes est non seulement un brillant analyste, mais aussi un puissant conteur dont la plume nous emporte au cours des chocs successifs que subit l’autocratie, empêtrée dans ses contradictions entre légitimité séculaire, velléités de réformes et volonté de puissance extérieure. Face à elle, les oppositions s’orchestrent et se radicalisent, les libéraux cédant le pas aux radicaux, au sein desquels l’élément bolchevique est certes le plus faible numériquement, mais le plus soudé et le plus déterminé.

 

La seconde partie de l’ouvrage raconte la conquête par effraction et l’exercice du pouvoir par les partisans de Lénine, dans un contexte inouï où la débâcle militaire coïncide avec la guerre civile naissante. À cette décomposition répond une recomposition via l’édification d’une dictature sans précédent par son ultraviolence et son esprit d’absolu idéologique. Une “politique de la haine” portée et voulue de bout en bout par l’auteur de Que faire ? »

 

Une démonstration implacable…

 

Bernard DELCORD

 

Les révolutions russes 1905-1917 par Richard Pipes, ouvrage traduit de l’américain sous la direction de Jean-Mathieu Luccioni, Paris, Éditions Perrin, septembre 2018, 1 215 pp. en noir et blanc au format 15,5 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 35 € (prix France)

 

TABLE DES MATIÈRES

 

Introduction

 

PREMIÈRE PARTIE

L’AGONIE DE L’ANCIEN RÉGIME

 

  1. 1905 : le choc avant-coureur
  2. La Russie officielle
  3. La Russie rurale
  4. L ‘intelligentsia
  5. L’expérience constitutionnelle
  6. La Russie en guerre.
  7. Vers la catastrophe.
  8. La Révolution de Février

 

SECONDE PARTIE

LES BOLCHEVIKS CONQUIÈRENT LA RUSSIE

 

  1. Lénine et les origines du bolchevisme
  2. Les bolcheviks en quête de pouvoir
  3. Le putsch d’Octobre
  4. L’instauration de l’État à parti unique
  5. Brest-Litovsk
  6. L’internationalisation de la révolution
  7. Le « communisme de guerre »
  8. La guerre contre le village
  9. Meurtre de la famille impériale
  10. La terreur rouge

 

Postface

Notes

Glossaire

Chronologie

Cent ouvrages sur la Révolution russe

Index

 

Facebooktwitterpinterestlinkedin