Mise au point…

Incluant une version inédite de Tintin au Congo parue dans le quotidien flamand Het Laatste Nieuws entre le 26 septembre 1940 et le 16 octobre 1941 (mais avec des phylactères en français), la passionnante et très documentée monographie de Philippe Goddin intitulée Les tribulations de Tintin au Congo expose par le menu la genèse, les sources et la réception de l’album qui fut naguère victime d’une cabale faisant fi du contexte et de la réalité historiques, relayée par des esprits naïfs, ignorants, aveuglés par la plaie contemporaine du politiquement correct et parfois aussi malveillants que non-désintéressés dans leurs appels à l’interdiction de l’album à la vente au nom de l’antiracisme (Anastasie appelée au secours de la démocratie, on aura décidément tout vu !)

 

En voici la présentation par les éditeurs :

 

« Dévoilant les secrets de l’élaboration et de la publication des différentes versions de Tintin au Congo, Philippe Goddin élargit ses commentaires à la relation entre Hergé et les Africains depuis les débuts du dessinateur au milieu des années vingt jusqu’à ses ultimes réalisations à l’aube des années quatre-vingt.

Vendu à plus de dix millions d’exemplaires dans le monde, Tintin au Congo est toujours, de toute la série, l’album préféré des enfants. Paradoxalement, il ravit aussi un grand nombre de Congolais, qui se le sont véritablement approprié [1]. Créé en 1930, l’épisode pose pourtant question : il relaie sans réserve les préjugés colonialistes qui prévalaient à cette époque dans l’opinion publique européenne et se montre d’une confondante désinvolture à l’égard de la faune africaine. Par certains traits, Tintin s’y démarque cependant du comportement de ses contemporains.

Ici traduite pour la première fois en français, cette version inédite en album de Tintin au Congo révèle les transformations opérées entre la version en noir et blanc d’origine et celle publiée en couleur en 1946. »

 

Ajoutons que chaque planche est présentée avec ses sources documentaires puissamment étayées et abondamment illustrées.

 

De quoi éteindre le feu de paille des critiques injustifiées une bonne fois pour toutes !

 

Bernard DELCORD

 

Les tribulations de Tintin au Congo par Philippe Goddin (et Hergé), Bruxelles, Éditions Moulinsart & Éditions Casterman, novembre 2018, 220 pp. en quadrichromie au format 29,8 x 21,5 cm à l’italienne sous couverture et coffret cartonnés en couleurs, 29,90 €

[1] Que de fois nous en a-t-on parlé au cours de nos voyages d’affaires à Kinshasa à l’époque où nous dirigions la filiale congolaise d’une maison d’édition française, ainsi que de Zaïre adieu, une aventure de la barbouze SAS par Gérard de Villiers, mais cela est une autre histoire, comme disait Kipling… (Bernard Delcord)

 

Facebooktwitterpinterestlinkedin