Splendeur provinciale…

C’est en 1224 que l’évêque de Cambrai autorisa l’érection de la paroisse et l’édification de l’église Saint-Nicolas-en-Havré à Mons (Belgique), un bâtiment remarquable qui subit plusieurs rénovations d’importance au XIXsiècle et qui bénéficia d’une remise en état complète au XXIsiècle, faisant d’elle une splendeur dont la visite s’impose aux amateurs d’architecture et d’ornementation religieuses.

C’est pourquoi la Maison de la Mémoire de Mons et la Fabrique d’église de Saint-Nicolas ont publié de concert un superbe beau livre intitulé L’église Saint-Nicolas-en-Havré à Mons. Miroir du ciel – Miroir des hommes dont la rédaction fut confiée à un collectif d’éminents spécialistes (historiens, historiens d’art, archivistes, géologue, magistrat honoraire, architecte-restaurateur, antiquaire, artiste textile, organiste, facteur d’orgues, maître-verrier…) et qui, somptueusement illustré, permettra à chacun de mesurer la richesse de cet édifice admirable.

En voici la présentation :

« Lieu de la parole et des sacrements, l’église de la paroisse est, pour les chrétiens, la porte du Ciel. Ce que manifestent tout particulièrement les cérémonies du baptême et celles des funérailles. L’hostie consacrée, dans le tabernacle, au centre du maître-autel, est quant à elle l’expression de la Présence réelle. À ce titre, l’église paroissiale est bien le miroir du Ciel.

Mais elle est aussi miroir des hommes et de la Terre. Car tout ici est le fruit du travail des croyants. De la brique et de la pierre à la proliférante sculpture. De la fine orfèvrerie aux travaux textiles de la danse macabre ou des ornements de la Vierge. Des ferronneries du chœur aux clôtures des chapelles latérales. Du chant des orgues au triboulement des cloches. Du chatoiement des vitraux aux volutes de l’encens qui se consume.

Parce qu’elle est baroque dans sa décoration. Parce qu’elle est la plus ancienne paroisse bourgeoise de Mons. Parce qu’elle vient de bénéficier d’une restauration que beaucoup n’espéraient plus. Parce que l’ensemble de ses décors est, depuis peu, patrimoine exceptionnel de Wallonie. Parce qu’enfin elle a conservé, du fait d’une histoire singulière, une authenticité rare… elle méritait un ouvrage qui la fasse parler. »

Et ses paroles sont divinement belles !

Bernard DELCORD

L’église Saint-Nicolas-en-Havré à Mons. Miroir du ciel – Miroir des hommes, ouvrage collectif, Mons, Maison de la Mémoire de Mons & Fabrique d’église de Saint-Nicolas, décembre 2018, 220 pp. en quadrichromie au format 23,7 x 24,2 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 25 €

Sommaire

I. LA PAROISSE

– Du Moyen Âge à l’Ancien Régime (Serge Ghiste)

– L’église et la paroisse au XIXe siècle (Pierre-Jean Niebes)

– L’ancien hôpital Saint-Nicolas (Gérard Bavay)

II. L’ÉGLISE

– 1664 – D’une église à l’autre (Gérard Bavay)

– De brique et de pierre (Gérard Bavay)

– Le décor (Gérard Bavay)

III. LE PATRIMOINE

– Le maître-autel (Déborah Lo Mauro)

– Les stalles du chœur (Valentine Maertens)

– La Résurrection selon Fonson (Gérard Bavay)

– Trésors peints (Déborah Lo Mauro)

– Le trésor de Saint-Nicolas (Sébastien Tercelin de Joigny)

– Les fonts baptismaux (Émilie Nisolle et Gérard Bavay)

– Une parure de vitraux de la fin du XIXe siècle (Isabelle Lecocq)

– La garde-robe de la Vierge (Katia Martroye, Déborah Lo Mauro)

– La danse macabre (Katia Martroye, Déborah Lo Mauro)

– Un échantillon d’héraldique (Bernard Detry)

IV. LA RESTAURATION

– Le programme de restauration (Jean-Christophe Scaillet)

– Le chantier de la rénovation (Emmanuel Ramirez-Mauroy)

– L’orgue de Saint-Nicolas (Léon Kerremans)

– La restauration de l’orgue (Jean-Baptiste Gaupillat)

– La grande verrière (Bernard Tirtiaux)

Facebooktwitterpinterestlinkedin