restaurant belgique

Les baisers de Malmédy

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
25 Avril 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2017

Delta Belgique 2017
16ème édition, existe en français et en néerlandais.
7 index, 2000 établissements, 584 pages
LES BAISERS DE MALMÉDY
Les baisers de Malmédy
Les baisers de Malmédy


Vous nous parlez aujourd’hui d’une spécialité de l’Est du pays…

En effet, au mois de novembre, on a coutume, du côté de Malmédy, de savourer les baisers de saison.

Ah bon. Qu’entendez-vous par là ?

« Pas grand-chose », comme disaient Pierre Dac et Francis Blanche dans un sketch resté célèbre… Mais soyons sérieux. Le Larousse gastronomique définit le baiser comme un petit four fait de deux pièces de pâtisserie, généralement des meringues, soudées par une crème au beurre ou par une composition glacée.

Et c’est une spécialité de Malmédy…

Ça l’est devenu, en effet. Dans son Almanach gourmand de l’Ardenne paru aux Éditions Weyrich à Neufchâteau, Jean Delahaut, à qui je dois le contenu de cette chronique, explique que l’on disait, il y a très longtemps, que l’on fabriquait des blankès mèringues à Malmédy.
Il semble que l’appellation de « baisers » date des années 1930, avec l’arrivée de touristes français, attirés par les cures thermales de Spa toute proche.
Depuis lors, les « baisers » sont devenus une spécialité locale.

Comment les prépare-t-on ?

Voici une recette pour 12 baisers.
Pour la préparation des meringues, battre 3 blancs d’œufs en neige très ferme et y ajouter 3 cuillerées de sucre en poudre. Prendre une cuiller à soupe de cette composition et la faire tomber sur un papier graissé ; faire ainsi 24 petits tas ovales bien espacés (cela va monter du double) qu’il faut saupoudrer de sucre avant de les passer à four très doux.
Laisser cuire longtemps, mais en veillant à ce que les meringues demeurent bien blanches, sans brunir à la cuisson.

On les laisse ensuite refroidir, je suppose…

Oui. Il faut attendre qu’elles soient tièdes. On placera alors de la crème chantilly battue et sucrée entre deux coquilles de meringue avant de surmonter le tout d’une cerise confite.
Un vrai délice !

Il existe sans doute des variantes ?

Oui. On peut par exemple remplacer la chantilly par une crème au beurre…

Une petite anecdote pour conclure ?

Elle sera philologique, cette fois.
Jadis, le mot « baiser » signifiait « donner un baiser ». Cela se faisait donc avec la bouche. « Embrasser », comme le mot l’indique, signifiait « prendre dans ses bras ». Le mot « brace » désignait les deux bras, tenus en arrondi. On retrouve ce sens dans le mot « brasse », qui désigne une façon de nager.
C’est par un glissement de sens – c’est le cas de le dire ! – que le mot « embrasser » a pris le sens actuel de « donner un baiser ».
Quant au mot « baiser »...
« Étonnant, non ? », comme l’aurait sûrement dit le regretté Pierre Desproges.


Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: RESTAURANT MICHELRestaurants à Namur

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Dans cette maison villageoise à la jolie façade, vous êtes accueillis aimablement, de façon très professionnelle et en discrétion. Le cadre est chaleureux, le décor raffiné et élégant. Les excellentes préparations, le plus souvent à base de produits du terroir local, raviront assurément vos papilles: seconde génération d'artisans restaurateurs, le chef connaît ses classiques et joue à merveille sur la qualité des produits proposés et l'association des goûts. Accès presqu'immédiat depuis Namur, l'E411 et l'E42. Parking privé. Une étape très gourmande

SURNOMS DE NOMS... Linguiste et sémiologue, chercheur au CNRS, Marie Treps est notamment l'auteur du Dico des mots-caresses (Seuil, 1997), de Les Mots voyageurs. Petite histoire du français venu d'ailleurs (Seuil, 2003) et de Les Mots migrateurs. Les tribulations du français en Europe (Seuil, 2009).

Lire l'article complet

QUAND LE BOIS (SE) TRAVAILLE… S’adressant aux amoureux du bois –et ils sont nombreux, débutants ou expérimentés–, le beau-livre de l’ébéniste britannique Colin Eden-Eadon, intitulé Travail du bois, l’encyclopédie illustrée et publié en langue française aux Éditions Dunod à Paris, est un guide technique, au sens nob...

Lire l'article complet

WHOOPIES DE PAIN D’éPICE à LA MOUSSE DE FOIE GRAS Whoopies, muffins, cookies et cupcakes par Stéphanie de Turckheim, photographies d’Isabelle Schaff, Paris, Éditions Tana, collection « Au fil des saisons, avril 2011, 128 pp. en quadrichromie au format 17 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 14,90 € (prix France)

...

Lire l'article complet

POUR QUE L'éTé SOIT TORRIDE... Les Cahiers de vacances Clara Morgane parus sous la direction de Frank Spengler et Clara Morgane aux Éditions Blanche à Paris proposent au lecteur des exercices ludiques et coquins pour réviser sa culture générale tout en approfondissant quelques notions de français, de langues, de mat...

Lire l'article complet

LANGOUSTINES BRAISéES AU CéLERI Langoustines braisées au céleri
Pour 4 personnes


Ingrédients :
• 20 pièces de langoustines
• 1 pied de céleri blanc
• 50 gr. de beurre
• 1 citron
• 20 gr. de persil haché
• Sel et poivre

Préparation :

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals